Ingénieur·e généraliste

L'École Centrale de Lyon forme des ingénieurs généralistes accomplis, ouverts et dotés de l'éthique indispensable pour inventer les mutations répondant aux enjeux sociétaux du XXIe siècle.

Pendant 3 ans, les élèves-ingénieurs bénéficient d'une formation scientifique et technique d'excellence, complétée par une culture significative en sciences humaines et sociales, une pratique du travail en projet, une maîtrise de 2, voire 3 langues vivantes et une ouverture concrète à l'international et au monde de l'entreprise.

La formation s'appuie sur les particularités et points forts propres à l'École Centrale de Lyon et confère aux diplômés une identité forte, particulièrement bien adaptée aux besoins actuels des entreprises.

Citons en particulier le dynamisme de la recherche (6 laboratoires CNRS sur le campus) et les synergies entre recherche, relations industrielles et relations internationales. Les laboratoires développent de nombreux partenariats avec les entreprises qui soutiennent leurs activités de recherche.

De même, des collaborations fortes ont été établies avec des équipes de recherche au sein de laboratoires internationaux (Canada, Japon, Brésil, Chine….). Une grande partie de l’enseignement se déroule sous la forme d'activités de laboratoires en petits groupes, au sein des équipes de recherche de l’École. Les élèves ingénieurs sont ainsi placés au cœur des enjeux industriels mondiaux de demain.

Chaque élève construit son cursus de formation par les choix de cours, d'options, de stages, d'échanges à l'international et de doubles diplômes.

Logo diplôme d'ingénieur contrôlé par l'Etat
Logo CTI
Logo EURACE

La formation d'ingénieur généraliste repose sur une formation scientifique et technique transdisciplinaire exigeante, combinant formation à la démarche scientifique, modélisation, activités de laboratoires et expertise de terrain. Elle permet d’apprendre à utiliser, en situation opérationnelle, les savoirs et compétences pour faire émerger l’innovation.

Le cursus favorise le dialogue entre les différents corps de métiers et les différents profils d’élèves à travers des projets collaboratifs et les interactions entre ingénieurs généralistes et de spécialité, les étudiants de master et les doctorants.

Enfin, l’ouverture à d’autres disciplines que les sciences de l’ingénieur et à d’autres approches, notamment associatives, complète la formation humaniste de l’ingénieur et l’esprit d’engagement.

L'ingénieur généraliste conçoit, améliore, prévoit, voire gère une équipe. Il oiu elle doit pouvoir s'adapter à chaque étape et posséder pour cela des connaissances et compétences diverses et variées.