Master Aéronautique et Espace

Contexte

Le Master Aéronautique et Espace est une nouvelle mention de l’Université de Lyon, portée par l’École Centrale de Lyon, offrant un programme sur 2 ans en Master 1 (M1) et Master 2 (M2). Il sera progressivement mis en place à partir de la rentrée 2016. Aussi un seul parcours de M2 « Propulsion Aéronautique et Spatiale (PAS) » sera ouvert la première année. Puis seront ouverts à la rentrée 2017 un second parcours de M2 « Dynamique et Durabilité des Composites (DDC) », ainsi que le tronc commun en M1.

Les champs disciplinaires concernés sont la mécanique des fluides et l’énergétique, la mécanique des solides et des structures, les matériaux et l’automatisme, la formation étant adossées à 3 grands laboratoires lyonnais : le LMFA, le LTDS et Ampère.

Ce master s’inscrit dans l’axe stratégique « Sciences et Ingénierie pour une société durable » défini par la COMUE, ainsi que dans deux des grands défis sociétaux retenus par l’École Centrale de Lyon : « Aéronautique et spatial » et « Société innovante, entrepreneuriat, renouveau industriel ».

Objectifs de la formation

Le but est de former des cadres techniques et d’initier des chercheurs pour l’industrie aéronautique, en incluant les acteurs de la sous-traitance de grands groupes tels que SAFRAN et Airbus. Une forte attention est donc portée lors de la formation à sensibiliser les futurs diplômés aux codes, aux langages et aux pratiques de cette industrie.

Cette dernière est par ailleurs intrinsèquement transnationale, avec une forte demande pour travailler à l’étranger en relation avec la France, ou en France en relation avec d’autres pays, d’où une ouverture à l’international prédominante dans cette formation.

Enfin, ce secteur à cycle long sort d’une phase à dominante « conception » associée à de grands projets (A380, A350, A400M, EC 175, LEAP-X, …) pour entrer dans une phase à dominante « production » lors de la prochaine décennie. La problématique se déplace donc de la conception de grands systèmes complexes à l’optimisation continue de sous-ensembles et à leur fabrication, en particulier avec la mise en œuvre de matériaux composites qui ira croissante. La formation délivrée vise à accompagner cette évolution.

Plus spécifiquement, le parcours « Propulsion Aéronautique et Spatiale (PAS) » vise à développer la compréhension du processus de dessin d’un moteur aéronautique ou spatial, afin de former des interlocuteurs couvrant les activités allant de sa conception jusqu’à sa fabrication et sa maintenance. Dans ce contexte, les diplômés seront force de proposition pour l’évolution d’un composant, afin de l’optimiser pour de nouveaux usages ou de l’adapter à un processus de fabrication.

Débouchés

Il est anticipé que le tiers des diplômés poursuivront en thèse de doctorat en laboratoire de recherche ou en partenariat avec des industriels. Les deux tiers intégreront à l’issue du master des groupes industriels, sous-traitants et donneurs d’ordre, ainsi que des bureaux d’étude spécialisés du secteur.

Organisation de la formation

Le M2 vise à une « spécialisation scientifique ». Le recrutement en est ouvert aux étudiants issus du M1 d’autres mentions, nationales ou étrangères, admis sur équivalence. Les étudiants en troisième année du cycle ingénieur de l’École Centrale de Lyon sont admis aussi, pour obtenir un double diplôme.

En l’absence d’une formation antérieure équivalente, les étudiants admis directement en M2 suivent obligatoirement l’UE Métier « Ingénieur Gestion des Opérations Industrielles (IGO) » ou « Ingénieur Supply Chain (ISC) », mutualisées au début du S9 avec le cursus 3A de l’École Centrale de Lyon.

Tous les étudiants participent au premier semestre du M2 au projet « Avion » de l’option « Aéronautique » du cursus ingénieur de l’École Centrale de Lyon, au côté des élèves-ingénieurs. Ce travail collaboratif en mode projet visant à pré-dimensionner un aéronef favorise les échanges entre cursus et le brassage ingénieurs/masters. Les élèves du parcours PAS conduisent en parallèle un projet de recherche à vocation « communication scientifique en anglais ».

Le second semestre du M2 est consacré à une mise en application à travers un stage de 5 mois minimum, effectué dans un laboratoire académique ou au sein du département R&D d’une entreprise du secteur.

Les enseignements du parcours « Propulsion Aéronautique et Spatiale » sont majoritairement mutualisés avec ceux de l’option « Aéronautique » précédemment mentionnée, ce parcours reposant sur des cours électifs en français ou en anglais pour 24 ECTS. À nouveau, les étudiants de ce parcours rejoignent les élèves-ingénieurs pour conduire conjointement le projet spécifique « Propulsion » de l’option « Aéronautique », visant au pré-dimensionnement d’un moteur, puis à la conception aéro-thermo-mécanique détaillée de ses composants principaux (compresseur, chambre de combustion, turbine).

Descriptif du cursus

Le cursus est organisé en 4 semestres et s'achève par un stage de recherche de 6 mois. Le premier semestre est commun aux deux parcours.

Diagram Program Master Aerospace Engineering

Semester 1

  • Basic scientific courses
    • Solid mechanics
    • Fluid mechanics
    • Experimental techniques in materials and mechanics
    • Numerical methods and signal processing
  • Production management
    • Management of innovation processes
    • Lean Manufacturing and Lean Engineering
    • Advanced design project
    • Foreign language (including french)

Semester 2

  • Common program
    • Advanced research project
    • Foreign language (including french)
    • Transcultura
  • Training Option ‘Aerospace propulsion’
    • Optimal design and computational fluid mechanics
    • Conception and simulation, non Destructive Testing
    • Adaptive Filtering: Application to Active Noise Control
    • Aircraft Turbojets
  • Training Option ‘Dynamic and sustainability of composite materials’
    • Materials: polymers, observation and analysis, surfaces
    • Adaptive Filtering: Application to Active Noise Control
    • Plates and shells
    • Intelligent Mecatronic Systems

Semester 3

  • Common program
    • Foreign language (including french)
    • Professionalization courses
  • Training Option ‘Aerospace propulsion’
    • Aero-Thermodynamics of Turbomachines
    • Elective courses in a large range (noise, combustion, turbulent flows, acoustics, automatics, modeling and scientific computing, etc)
    • Aircraft predesign project
  • Training Option ‘Dynamic and sustainability of composite materials’
    • Composite materials and structures
    • Structural health monitoring
    • Advanced numerical methods
    • Dynamics and sustainability of materials and structures
    • Fluid-structure interaction
    • Active Noise Control and vibration

Semester 4

  • Training Option ‘Aerospace propulsion’
    • Master thesis research project (6 months)
  • Training Option ‘Dynamic and sustainability of composite materials’
    • Process-Product-Performances
    • Master thesis research project (6 months)

Inscriptions 2017

Ouverture des candidatures du 1er février 2017 au 15 mai 2017 pour les étudiants hors Union Européenne et 15 juin 2017 pour les étudiants de l'Union Européenne.

Droits d'inscription : 3 000€/an* pour la 1ère année de Master (M1) et la 2e année parcours DDC « Dynamique et Durabilité des Composites » ; 256€/an* pour la 2e année parcours PAS « Propulsion Aéronautique et Spatiale »."

* sous réserve de l'approbation du Conseil d'Administration