Recherche à l'international - LIA, UMI, GDRI

À l’international, la politique de recherche de l’École est structurée autour d’un nombre limité d’actions fortes, caractérisées par la mise en place de Laboratoires Internationaux Associés (LIA), d’Unités Mixtes Internationales (UMI) ou de Groupements de recherche internationaux (GDRI), labellisés par le CNRS.

Un LIA, une UMI ou un GDRI associe un ou plusieurs laboratoires français à des laboratoires d'un autre pays. Ces laboratoires mettent en commun leurs efforts dans le but de réaliser un programme de recherche conjoint, de faciliter les échanges de chercheurs et de promouvoir des thèses co-encadrées. Un LIA, une UMI ou un GDRI constitue également un excellent outil pour susciter l’intérêt des industriels vers des collaborations internationales. Le LIA de Pékin vient de permettre à Safran de financer une recherche menée conjointement par un laboratoire de Beihang et un laboratoire de l’École. L’UMI de Sherbrooke apporte à l’École une ouverture vers les industriels du continent Nord-Américain. Ainsi Centrale Lyon, qui a déjà des actions de recherche financées par des industriels japonais tels que IHI, entend se placer au centre d’une toile tissée à l’international à partir de partenariats universitaires et industriels.

L'École Centrale de Lyon est tutelle de 6 Laboratoires Internationaux Associés (LIA), 2 Unités Mixtes Internationales (UMI) et un Groupement de recherche international (GDRI) :

LIA CPN - Center for Photonics and Nanostructures - Corée

Le LIA CPN résulte d'une collaboration entre l'Institut des Nanotechnologies de Lyon (INL), l’Institut Néel et plusieurs institutions Coréennes : le Korea Institute of Science and Technology (KIST) de Séoul, le Korea Adanced Institute of Science and Technology (KAIST) de Daejon, et la Seoul National University (SNU). Les thématiques principales du LIA CPN sont :

  • Les nanostructures semiconductrices
  • Les structures et dispositifs pour la photonique et le solaire photovoltaïque
  • Les structures et dispositifs pour l’information quantique

LIA ElyT lab - Engineering and science Lyon Tohoku laboratory - Japon

Le LIA ElyT lab est issu d'une collaboration entre plusieurs laboratoires lyonnais, dont le Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes (LTDS), et l’Université du Tohoku à Sendai au Japon. Ce LIA s’intéresse aux divers aspects de l’Ingénierie :

  • Biosciences & Ingénierie,
  • Durabilité, Fiabilité pour l’énergétique et les transports,
  • Matériaux et Systèmes aux échelles Nano & Micro,
  • Dynamique des Fluides, Transferts Thermiques et Microfluidique,
  • Tribologie

En savoir plus : site d'ElyT lab

LIA 2MCIS - Mécanique, Matériaux, Contrôle et Science de l'Information - Chine

Le LIA 2MCIS vise à développer une recherche Franco-Chinoise autour de l’École Centrale de Pékin. Ce laboratoire est porté par le Groupe des Écoles Centrales (GEC) et coordonnée par F. Leboeuf, Professeur à l'École Centrale Lyon, et par l'Université Beihang en Chine (partenaire chinois de l'École Centrale de Pékin).

Les thématiques de recherche couvrent un large domaine en Sciences de l’Ingénierie, avec des applications en transport, en énergie et en environnement :

  • Matériaux pour les structures et la production d’énergie, Mécanique des solides et vibrations, Matériaux pour les communications et biomatériaux
  • Mécanique des fluides, acoustique, énergétique et combustion, génie chimique
  • Contrôle et sciences de l’information

En savoir plus : télécharger l'entretien avec Francis Leboeuf

LIA Maxwell - Brésil

Le LIA franco-brésilien James-Clerk Maxwell (CNRS LIA817) est né des collaborations que des équipes de recherche à Lyon (Laboratoire Ampère) et Grenoble (G2Elab) entretiennent depuis un quart de siècle avec des groupes brésiliens, dans les Universités Fédérales de Santa Catarina et de Minas Gerais (UFSC à Florianópolis et UFMG à Belo Horizonte), et à l'École Polytechnique de l'Université de São Paulo (EP-USP).

Les principaux thèmes de recherche abordés sont :

  • Modèles numériques pour l’électromagnétisme
  • Méthodologies de conception et d’optimisation de dispositifs et systèmes lorsque leurs performances sont essentiellement liées à leur comportement électromagnétique
  • Construction de modèles pour les matériaux complexes utilisés, adaptés à ces simulations numériques
  • Bio-électromagnétisme

En savoir plus : présentation du LIA Maxwell

LIA ALPhA - Associated Laboratory for Photonics between France and Australia - Australie

Le Laboratoire international associé ALPhA vise à créer un collaboration forte et formalisée en tre l'Australian Research Council Centre of Excellence, le CUDOS (Centre for Ultrahigh bandwidth Devices for Optical Systems) et les laboratoires français associés au le CNRS. Les partenaires français du projet sont l'Institut Fresnel (UMR 7249 - Aix-Marseille Université, CNRS et Centrale Marseille), l'INL (UMR 5270) et l'IEF (UMR 8622).

ALPhA s'appuie sur de fortes collaborations scientifiques entre l'Université de Sydney, l'Institut Fresnel (créé en 1973) et l'INL.

Fondé sur la complémentarité et l'expertise reconnue de chacun des partenaires, le projet scientifique traitera quelques-uns des sujets les plus actuels en photonique moderne, par exemple les métamatériaux, le plasmonique et le moyen infrarouge.

Partenaires : Institut Fresnel (Aix-Marseille Université, Centrale Marseille), Institut d’Electronique Fondamentale (Université Paris-Sud), Institut des Nanotechnologies de Lyon (Centrale Lyon, INSA, Lyon 1 et CPE Lyon), University of Sydney, Australian National University (ANU), University of Technology Sydney (UTS), Macquarie University, RMIT University.

Champs de recherche :

  • Plasmonique et antennes optique
  • Métamatériaux
  • Moyen Infrarouge

En savoir plus : site du LIA ALPhA

LIA WIDE-Lab - Wide band gap technologies for Integration of Energy Efficient Devices - Espagne

Cette initiatave à été mise ne place par trois groupes impliqués dans les technologies Grand-Gap (WGB) et les systèmes d'intégration ayant des activités de recherche similaires et complémentaires dans ce domaine. Ce laboratoire international associé (LIA) permettra de créer une plateforme unique en son genre, grâce à la dimension européenne de ses trois acteurs : Ampère, CNM et LAAS. Cette action leur permettra une synergie afin d'élargir leur visibilité au niveau international. Cette visibilité sera également bénéfique à leurs institutions respectives autant du point de vue académique qu'industriel.

Champs de recherche :

  • Design et fabrication de composants avancés.
  • Intégration fonctionnelle : commutateurs spécifiques et bidirectionels, drivers...
  • Aspects thermiques au niveau des composants et des systèmes.
  • Encapsulation de composants actifs ou passifs.

En savoir plus : site du LIA WIDE-Lab

UMI LN2 - Laboratoire Nanosystèmes et Nanotechnologies - Canada

Le LN2 est issu d’une collaboration initiée entre l’École Centrale de Lyon, l’INSA Lyon, et l'Université de Sherbrooke via des cotutelles de thèse France – Canada dès 2004. Le LN2 a bénéficié à partir de 2008 d’une labellisation CNRS dans le cadre d’un LIA.

Au vu des fructueux échanges scientifiques et technologiques entre les partenaires français et canadiens, le LIA LN2 est devenu en 2012 une Unité Mixte Internationale (UMI LN2 3463) rattachée à l’Institut INSIS du CNRS. L’Université de Sherbrooke. L’École Centrale de Lyon, l’INSA de Lyon, CPE Lyon et l’Université Joseph Fourier sont tutelles de l’UMI-LN2.

L’UMI LN2 a conclu un partenariat renforcé avec la société ST Microelectronics dans le cadre d’un laboratoire commun.

Le LN2 affiche trois champs de recherche :

  • Packaging & électronique 3D : l'objectif de cet axe est d’intégrer des dispositifs et systèmes micro/ nanoélectroniques à haute valeur ajoutée sur des technologiques CMOS industrielles.
  • BioMEMS : cet axe s’intéresse au développement de capteurs et biocapteurs pour les analyses biomoléculaire et cellulaire dédiés à la santé et l'environnement.
  • Énergies sur puce : cet axe vise les problématiques de gestion d'énergie, et de récupération d'énergie sur puces électroniques.

Le LN2 porte également un axe transversal « Innovations en nanotechnologies : éthique, usages et société » qui associe des chercheurs en sciences de la nature et en sciences humaines.

En savoir plus : site du LN2

UMI ELyTMaX - Engineering Science Lyon-Tohoku for Materials and Systems under Extreme Conditions - Japon

Cette UMI, dont la création vient renforcer une collaboration scientifique de plus de 30 ans entre l’Université du Tohoku et les établissements lyonnais, s’ajoute à un Laboratoire International Associé (LIA) déjà existant, Engineering and Science Lyon-Tohoku Laboratory (ELyTLab), consacré aux thématiques biosciences et ingénierie, fiabilité et durabilité dans les systèmes de transport d’énergie, mécanique des fluides et thermique, tribologie, nanomatériaux et nanosystèmes.

ELyTMaX est la première UMI au monde ayant pour partenaire une Communauté d’Universités et d’Établissements (COMUE), et la première consacrée aux matériaux de structure. Elle est également au Japon la seule UMI située hors du Kanto et constitue pour l’Université du Tohoku, dont elle est la principale structure internationale, une porte d’entrée vers la coopération avec l’Europe.

Principaux axes de recherche :

  • L'analyse de l'évolution des matériaux utilisés dans l'industrie, pour la production d'énergie ou le transport par exemple.
  • L'étude des microsystèmes utilisés pour la conversion d'énergie et leur résistance à la pression et aux champs électriques.
  • L'étude du vieillissement des matériaux utilisés dans des applications biomédicales, par exemple dans des prothèses ou des substituts osseux.

En savoir plus : site d'ELyTMaX

GDRI Photonet - Chine