Depuis plus de 45 ans, l’École Centrale de Lyon mène une politique internationale d’envergure  qui s’articule principalement autour de trois actions : un encouragement à la mobilité internationale de ses élèves, un accueil sur son campus de nombreux étudiants étrangers et un développement de programmes de recherche internationaux.

Cette ouverture à l’international a pour objectif de contribuer à la fois à l’enrichissement personnel de ses étudiants, mais aussi à la valorisation de sa formation et de sa recherche, sans oublier d’accompagner les entreprises qui emploient nos étudiants dans une démarche de mondialisation.

Depuis la rentrée 2009, les étudiants français doivent effectuer un séjour à l’étranger dans une université ou en entreprise, d’un minimum de 3 mois pour obtenir le diplôme de l’École Centrale de Lyon. Dans les faits, les élèves font en moyenne un séjour à l’étranger supérieur à 4 mois.

Par ailleurs, l’École accueille chaque année de nombreux étudiants étrangers sur son campus.  Près de 400 étudiants internationaux sont accueillis chaque année en cursus ingénieur (concours, double diplôme, année d’échange), en Master et en Doctorat.

Plus de 75 universités, parmi les plus prestigieuses des cinq continents, sont ses partenaires actifs.

L’École Centrale de Lyon développe sa politique internationale seule, en s’appuyant sur ses fortes collaborations internationales en recherche mais aussi en partenariat avec les autres Écoles Centrales (Groupe des Écoles Centrales GEC). Ainsi elle a pu profiter  de nouveaux partenariats apportés par les autres écoles et a fait profiter au groupe de son expérience sur les pays tels que la Chine, L’Allemagne et la Russie. Le Groupe des Écoles Centrales a déjà montré son efficacité dans des actions d’ampleur comme au Brésil (Accord « 5+6 »), et en Chine (Accord « 4+4 » qui devient « 5+6 » par l’intégration de Centrale Marseille et des universités de Beijing Jiaotong et Zheijiang ; première diplômation de l’École Centrale de Pékin en janvier 2012).

Aujourd’hui, Centrale Lyon participe avec les autres établissements lyonnais à la politique internationale de l’Université de Lyon. De nouveaux partenariats se créent progressivement avec d’autres universités dans les pays cibles, Chine, Brésil, Canada, Italie.  Les fruits de cette politique ont permis à ce jour de soutenir financièrement et par des échanges d’étudiants, le Master « Nanoscale Engineering » un des Masters emblématiques de l’Université de Lyon, porté par Centrale Lyon.

Forte de son expérience et de ses succès,  l’École Centrale de Lyon accélère son internationalisation, dans les domaines de la formation et de la recherche. La capacité d’accueil de l’École est également en sensible augmentation. Les formations doubles diplômantes définies selon les critère du réseau T.I.M.E représentent le programme d’excellence des échanges internationaux. Cependant, plusieurs formules de mobilité entrante et sortante sont aujourd’hui proposées : stages en laboratoire ou en entreprise ; semestre ou année académique ; cursus valorisant soit le socle généraliste de la formation soit la recherche et le partenariat avec les entreprises. Une politique d’information et de promotion internes et externes est mise en place avec une adaptation des parcours et un accompagnement des étudiants étrangers. L’École cherche aussi à développer un corpus d’enseignements en anglais sur le modèle du Master « Nanoscale Engineering » intégralement dispensé en anglais. L’objectif est de dynamiser les échanges existants et  d’élargir le panel ciblé de partenaires.

Outre l’enrichissement personnel que représente cette expérience pour les étudiants, nous sommes convaincus que la double culture et la double formation qu’ils acquièrent leur confèrent des atouts indéniables auprès des entreprises dont le champ d’action est européen ou mondial.

 

La région Rhône-Alpes soutient activement la politique internationale de l’École Centrale de Lyon.