[Café Éthique] Quel renouveau pour les luttes féministes après #MeToo et #Noustoutes ?

  • 11 mars 2020
  • De 12:30 à 14:00
  • École Centrale de Lyonbâtiment W1rez-de-chaussée (déambulatoire)Amphi 2

Résumé

Abondamment relayées par les réseaux sociaux, les déferlantes #MeToo et #Noustoutes relèvent davantage de l'histoire longue du féminisme que d'une nouveauté technique.

Dans la continuité des batailles engagées dans les années 1970 autour du droit à la contraception (loi Neuwirth, 1967), du droit à l'avortement (loi Veil, 1975) et de la reconnaissance du viol (loi de répression du viol, 1980), le mouvement des femmes poursuit son ambitieux travail de dénaturalisation de la domination masculine et de politisation de l'intime.

Si cette libération de la parole des femmes n'est pas nouvelle, elle participe néanmoins au renouvellement des luttes féministes, qui se recentrent sur un immense besoin de reconnaissance publique des violences faites aux femmes dans les sphères privée et publique.

L'État, les services de police, les services de justice, les médias, secondairement l'Hôpital, École et les familles, sont vigoureusement interpellés et appelés à réformer leurs pratiques pour une meilleure prise en compte des effets de la domination masculine sur les corps et sur les âmes des femmes et des hommes.

Presque 10 ans après #MeToo, où en sont les luttes féministes pour la reconnaissance des violences faites aux femmes ? En quoi les réseaux sociaux ont-ils renouvelé le féminisme à partir de ce besoin de reconnaissance ?

Nous débattrons de ces questions lors du Café Éthique du mercredi 11 mars 2020, auquel nous vous attendons nombreuses et nombreux !

Intervenantes

  • Pauline Delage, chercheuse CNRS sur la reconnaissance publique des violences faites aux femmes (par le droit, les médias, la police, etc.)
  • Catherine Le Magueresse, juriste, membre de l'Institut des sciences juridiques et philosophiques de la Sorbonne (ISPJS) et ancienne présidente de l'Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail.

Gratuit et ouvert à toutes et à tous (les personnes extérieures à l'École sont les bienvenues).

Ce Café Éthique est proposé dans le cadre de la semaine Centr'L, une semaine autour de l'égalité femmes-hommes.