La construction navale au coeur de la collaboration entre l'Ecole Centrale de Lyon et l'Australie

Une délégation française, dont des représentants du groupe des grandes écoles pour la marine australienne (GEMA), a participé en mai 2018 aux French Days on campus organisés à Adelaïde (Australie) par Campus France et l’Ambassade de France. Cet événement visait à promouvoir la mobilité vers la France auprès des étudiants. Il a favorisé la consolidation de partenariats entre établissements français et australiens autour de la construction navale.

Deux semaines auparavant, Emmanuel Macron et le premier ministre australien avaient affirmé leur volonté de mettre en œuvre des programmes de collaboration franco-australiens pour le secteur de l’industrie de défense.

C’est dans cette dynamique qu’un projet de collaboration en aéro-acoustique est actuellement en discussion entre l’université d’Adélaïde et l’École Centrale de Lyon.

Des collaborations étroites entre l’École Centrale de Lyon et l'Australie

La stratégie globale de l’École Centrale de Lyon vis-à-vis de l’Australie est fondée sur des collaborations solides :

Ces collaborations attirent l’attention jusque dans les plus hautes sphères. Le LIA ALPhFA a notamment fait l’objet d’une lettre d’intention signée à l’occasion de la dernière visite du président Macron en Australie. Il comprend les tutelles françaises (dont l’École Centrale de Lyon) des quatre UMR impliquées (Institut des Nanotechnologies de Lyon, Institut Fresnel, Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies, Institut Franche-Comté Électronique Mécanique Thermique et Optique – Sciences et technologies) et cinq universités australiennes. Naval Group a également signé une lettre de soutien au projet de COFUND qui inclue une contribution de l’Europe, du RMIT Melbourne et d’industriels.

L’École Centrale de Lyon rejoint le GEMA

Forte de ses liens franco-australiens, l’École Centrale de Lyon appartient désormais au groupe des grandes écoles pour la marine australienne (GEMA) aux côtés de Polytechnique, l’ENSTA ParisTech, CentraleSupelec et Centrale Nantes.

La force du groupe repose sur l’hyper-sélectivité de ses étudiants et son savoir-faire en termes d’implication des entreprises dans la formation et dans la recherche.

L’action vise à apporter une expertise à l’industrie de la défense australienne dans le contexte de la vente de douze sous-marins Shortfin Barracuda par Naval Group.