Centrales nucléaires : les nouveaux métiers de la déconstruction

Éric MORANGE, Adjoint à la Division Déconstruction du CIDEN (Centre d’Ingénierie de Déconstruction et Environnement d’EDF) est venu présenter aux élèves-ingénieurs de l'École Centrale de Lyon et aux élèves alternants Centrale Lyon - ECAM une conférence sur le démantèlement des centrales nucléaires le 24 mars 2015.

Rappelons tout d’abord le cycle d’une centrale nucléaire :

  • Conception des installations : 4 à 6 ans
  • Construction : 5 à 7 ans
  • Exploitation prévue : 30 ans. Des études et validations sont en cours pour poursuivre l’exploitation jusqu’à 40, voire 50 ans
  • Déconstruction : 20 à 25 ans.

Il faut également savoir que les réacteurs en France ont en moyenne 27 ans. Actuellement, 9 tranches de réacteurs sont arrêtées en France. Si l’on regarde à l’échelle mondiale : sur les 440 centrales nucléaires, 139 sont arrêtées ou en cours de déclassement (27 en Allemagne, 29 au Royaume-Uni, 9 au Japon et 28 aux États-Unis) ; 11 sont déclassées (aux États-Unis). Au niveau Européen, 135 centrales sont en activité, 35 seront arrêtées d’ici fin 2015.

Les perspectives d’embauches sont donc très importantes dans ce secteur. Le CIDEN est actuellement composé de 600 salariés dont 70% de cadres.

Les métiers liés à leurs activités sont :

  • la maîtrise des risques techniques : scénario, sûreté, radioprotection, environnement, sécurité incendie
  • les fonctions support : installation, génie civil, ventilation, confinement, manutention
  • la conduite de projets : chef de projet, planification, coûtenance (« Ensemble des dispositions permettant, pendant toute la durée d’un projet, de prévoir et de suivre tous les coûts occasionnés par la réalisation  avec l’objectif de maîtriser un coût prévisionnel final »).

Le nouveau partenariat signé fin 2014 entre l’École Centrale de Lyon et EDF va certainement permettre de mieux faire connaître la diversité des métiers de cette grande entreprise auprès des élèves-ingénieurs et d’augmenter les recrutements, tant au niveau des stages, que des embauches. Actuellement la moyenne d’élèves de l'École Centrale de Lyon recrutés par le groupe EDF est de 50 par an.