Le doctorat pour l'entreprise

Présentation des dispositifs

Le dispositif CIFRE

La convention CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la Recherche) permet l’élaboration de liens étroits entre une entreprise, un doctorant et un laboratoire de recherche.

Le doctorant est embauché par l’entreprise en CDD ou CDI pendant 3 ans avec un salaire minimum de 1 957 € par mois (23 484 € par an). L’entreprise reçoit une subvention annuelle de l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT) : 14 000 € en 2016. La charge salariale relative au doctorant embauché dans le cadre d'une CIFRE est éligible au Crédit Impôt Recherche (CIR). Le contrat CIFRE est aussi un moyen pour les entreprises de respecter leur quota d'accueil de contrats favorisant l’insertion professionnelle, pour ne pas être soumises à une pénalité dans le calcul de leur taxe d’apprentissage.

L’entreprise confie les travaux de recherche au salarié-doctorant, ceux-ci feront l’objet de la thèse. Ces travaux sont par ailleurs encadrés par le laboratoire de recherche académique et le doctorant est inscrit dans l’école doctorale de rattachement du laboratoire. Un contrat de collaboration établi entre l’entreprise et le laboratoire spécifie les différentes conditions de déroulement des recherches et les clauses de propriété intellectuelle des résultats obtenus par le doctorant.

Pendant sa thèse, le doctorant bénéficie ainsi d’une double culture puisqu’il va évoluer en milieu académique et au sein de l’entreprise. Cela lui permettra après sa thèse de choisir de débuter sa carrière dans le milieu académique ou dans le monde de l’entreprise. L’entreprise aura quant à elle formé un docteur dans un domaine qui l’intéresse, docteur qu’elle pourra recruter si elle le souhaite, avec des conditions financières intéressantes.

Plus d'informations sur le dispositif CIFRE sur le site de l'ANRT.

Le dispositif Doctorant-Conseil

Pour les entreprises qui ne souhaitent pas s’engager dans le dispositif CIFRE, il existe le dispositif national Doctorant-Conseil, qui permet aux entreprises de bénéficier des compétences d'un jeune chercheur titulaire d’un master sur un projet ponctuel et de courte durée, en lui confiant une mission d'expertise contractualisée avec son établissement d'enseignement supérieur. La mission n’est pas nécessairement en lien direct avec le sujet de la thèse. Elle est d’une durée maximum de 32 jours (268 h) consécutifs ou non sur une année. Ce dispositif peut être éligible au Crédit Impôt Recherche suivant la nature de la mission.

L'Université de Lyon accompagne les entrepreneurs dans leurs démarches.

L’emploi d’un docteur

Employer un docteur, c’est bénéficier des compétences d’une personne formée au plus haut niveau, autonome, rigoureuse, avec un esprit critique, force de proposition et d’innovation, qui a l’expérience de la gestion d’un projet complexe et qui possède de réelles qualités de communication et de restitution.

Une entreprise qui embauche un docteur en CDI pour son premier emploi peut bénéficier d’une aide financière significative pendant 24 mois par le biais du Crédit Impôt Recherche. En effet, pour le calcul du CIR, le salaire des jeunes docteurs est pris en compte pour le double de son montant pendant 2 ans après leur première embauche en CDI.