L’École Centrale de Lyon : une École citoyenne ouverte sur le monde

L’École Centrale de Lyon n’a pas attendu d’être mise à l’épreuve pour prendre conscience de sa responsabilité citoyenne. Depuis plus de dix ans, par le biais de son effort pédagogique et l’engagement de ses étudiants, elle développe des projets et contribue à des programmes favorisant l’ouverture et la diversité sociale et continue aujourd’hui d’innover en la matière.

Elle agit par ailleurs pour la démocratisation de l'enseignement supérieur en apportant sa contribution à de nombreuses initiatives pour accompagner divers publics scolaires vers une meilleure réussite académique. Parallèlement, dans cet objectif de solidarité, les Centraliens assurent de nombreuses actions à travers leurs associations et leurs projets.

OSE les SCIENCES : un triple objectif

L’École Centrale de Lyon cherche à lutter contre cette autocensure de certains lycéens vis-à-vis des études scientifiques en général et des formations d'ingénieurs en particulier.

Constitué en janvier 2006, le groupe « Ose les Sciences » comprend des enseignants-chercheurs, des élèves centraliens et des doctorants.

Son programme d'actions s'articule autour de trois objectifs :

  1. Informer les lycéens sur les carrières scientifiques et les métiers d'ingénieurs 
  2. Encourager les filles à faire des sciences pour l'ingénieur ;
  3. Inciter les lycéens des milieux sociaux modestes à envisager des études supérieures.

En savoir plus : Ose les Sciences - Bilan des actions menées en 2010-2011

L’École Centrale de Lyon s’engage pour les femmes

Vignette femme

Le 9 juillet 2013, Frank Debouck, directeur de l’École Centrale de Lyon a signé la Charte pour l'égalité Femmes Hommes dans les établissements d'enseignement supérieur et de recherche.

Par la signature de cette charte, Centrale Lyon s’engage à prendre position sur les principes de l’égalité Femmes/Hommes, à les faire connaître et à les mettre en œuvre, aussi bien auprès des étudiants que des personnels, qu’il s’agisse de personnel administratif ou de personnel dédié aux activités d’enseignement et de recherche. Cet engagement peut prendre de nombreuses formes, parmi lesquelles la sensibilisation figure en bonne place. Lors de la signature de la Charte pour l’égalité Femmes Hommes, c’est Isabelle Trebinjac, professeur à l’École Centrale de Lyon qui a été nommée référent pour l’établissement.

Cet engagement intervient après la signature en mars 2013 d’un partenariat avec l’association « Elles bougent » dont l’objectif est de susciter des vocations féminines pour les métiers d’ingénieurs dans le spatial, l’aéronautique, le transport, en bref, tous les secteurs manquant de talents féminins.

Si les femmes ne représentent que 25% des effectifs de l’École Centrale de Lyon aujourd’hui, gageons que dans l’avenir, elles seront plus nombreuses.

Passeport Avenir - Partenaires pour l’égalité des chances

Créée en 2005, l'association Passeport Avenir est née d'une conviction : les entreprises ont un rôle à jouer pour combattre les discriminations sociales qui freinent trop souvent l'accès de certains jeunes gens et jeunes filles aux grandes écoles d'ingénieurs ou de management. La vocation de Passeport Avenir est ainsi de s'adresser aux étudiant(e)s pour qui l'accompagnement individuel ou collectif peut être déterminant dans la construction de leur projet professionnel et l'obtention de leur diplôme.

L’École Centrale de Lyon a décidé de s'associer au programme Passeport Avenir en juillet 2011. Un accompagnement - sous forme de tutorat individuel ou collectif - est ainsi proposé dès la rentrée 2011 par des élèves de 1e et 2e années. Plusieurs actions conduites par des tuteurs issus des entreprises partenaires seront mises également en place tout au long de l’année dans le but de favoriser la découverte de métiers, l'accès aux stages et la mobilité à l'international.

En savoir plus : Programme Passeport Avenir 2011-2012

Toutes ces initiatives sont soutenues par la Région Rhône-Alpes.

Logo de la Région rhône-Alpes