50 ans, 50 promos : une journée d'échanges et d'histoire

Retour sur la célébration, samedi 2 juin 2018, des 50 ans de l’École Centrale de Lyon sur le campus d'Écully.

Plus de cent personnes, toutes générations et promotions confondues, ont foulé le sol du campus d’Écully après un, dix ou cinquante ans loin de ses amphis et de ses laboratoires. Au programme : des conférences, des interventions de centraliens, des retrouvailles, des rencontres et des échanges forts, à l’image de la discussion entre deux présidents du BDE, l’un de 2018, l’autre de 1968 !

La journée a été inaugurée par Frank Debouck, directeur de l’École centrale de Lyon : « C'est en 1857 que François Barthélémy créé l'école Centrale Lyonnaise. Sa philosophie : la science et la technique au service d'un projet humaniste. L'objectif est le même aujourd'hui. Le centralien de Lyon est un ingénieur, fier de son École, sportif (normalement !), citoyen, dirigeant de grande entreprise, chercheur, entrepreneur ou encore artiste, jamais arrogant. »

Six centraliens de Lyon représentant chacun une génération ont illustré ce propos en venant témoigner de leurs parcours aussi divers qu’impressionnants. Pdg de grands groupes ou fondateurs de start-ups, tous semblent s’accorder sur ce qu’est un ingénieur centralien de Lyon : « L’École m'a appris la réalité de l'industrie et m'a encouragé à m'ouvrir vers d'autres domaines. » « C'est la curiosité qui fait la progression de l'ingénieur et de l'homme en général. » « Mettez à profit votre temps à Centrale Lyon pour développer votre esprit d'équipe, cela vous servira tout le temps de votre carrière professionnelle. »

Après une présentation du fonds de dotation, six chercheurs issus de chacun des laboratoires de l’École ont exposé leurs travaux. Ils ont fait découvrir aux experts comme aux curieux leurs axes de recherche aux applications multiples, utiles au développement de la société. Un duo d’élèves énergique a proposé une intervention décalée sur la vie étudiante, intitulée « Un gars, une fille : deux centraliens d’aujourd’hui ». Le projet ECL 4.0 a ensuite été présenté en images avant la conclusion de la séance par l’Association des centraliens de Lyon.

Place enfin à la visite du campus : des lieux de vie aux laboratoires de l’École, les centraliens ont pu découvrir son évolution au fil des ans. La journée s'est terminée par la mise en terre symbolique d’un arbre, représentant la pérennité de l’École, et par une grande soirée. Quel que soit leur âge, 30, 50 ou 80 ans, les centraliens se sont amusés jusqu’au bout de la nuit, retrouvant l’énergie qu’ils avaient à l’époque de leur passage sur le campus !