QINTEQ, un dispositif qui interroge des capteurs à distance sans alimentation électrique !

QINTEQ, start-up soutenue par PULSALYS

PULSALYS, la Société d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT) de Lyon Saint-Étienne, organise mardi 12 décembre à l'Université de Lyon son premier grand événement « Pulsalys fête ses lumières », qui sera l'occasion de faire un bilan de l'année, d'évoquer ses réussites, de parler de ses perspectives, de faire témoigner ses startups et les acteurs de son écosystème.

Au programme notamment, la présentation de la start-up QINTEQ, soutenue par PULSALYS.

Créée à Villeurbanne en juillet 2016, QINTEQ est une start up née de l'idée de Christian Vollaire, électronicien au Laboratoire Ampère, de récupérer l'énergie transportée par des ondes électromagnétiques pour alimenter des capteurs  à distance. Cette invention est soutenue par PULSALYS pour le prototypage et par NovaNano (spécialiste des nanosatellites) pour son exploitation crée l'émulation.

Comment ça marche ?

L'émetteur d’énergie produit une onde électromagnétique qui est libre dans le monde entier. On utilise une antenne directionnelle pour focaliser l'émission de cette énergie vers la zone où se situent les capteurs. En fonction des besoins le système peut fonctionner de manière continue ou non et jusqu'à 100 mètres de la source d’énergie. Nul besoin d'alimentation électrique, finis les fils et les installations complexes dans les milieux inhospitaliers. Aujourd'hui QINTEQ est entrée en phase de commercialisation pour le plus grande satisfaction de ses premiers clients.

La start-up QINTEC

Cette technologie a fait l'objet d'un brevet en copropriété entre l'École Centrale de Lyon, l'INSA de Lyon, l'Université Claude Bernard Lyon 1 et le CNRS. QINTEQ a été lauréate du challenge IOT de Sony Ericsson lors du salon VivaTechnology.

En savoir plus : qinteq-energy.com